UNE AVANCÉE CONTRE LE CANCER DU SEIN

Activité anticancéreuse du lait de chamelle via l’induction de la mort autophagique dans les cellules humaines du cancer colorectal et du cancer du sein

Contexte / Objectif: Le lait de chamelle est traditionnellement connu pour ses bienfaits pour la santé humaine et est considéré comme un remède contre diverses maladies humaines, y compris le cancer. L’étude visait à évaluer les effets inhibiteurs du lait de chamelle disponible dans le commerce sur les cellules cancéreuses et ses mécanismes sous-jacents.

MATÉRIAUX ET MÉTHODES:

Deux lignées cellulaires: le cancer colorectal HCT 116 et le cancer du sein MCF-7 ont été cultivées avec différentes doses de lait de chamelle. Les effets du lait de chamelle sur la mort cellulaire ont été déterminés par le test MTT, la viabilité par le test d’exclusion au bleu trypan et la migration par le test in vitro scratch. Le mécanisme a été élucidé par western blot et une microscopie confocale a été utilisée pour confirmer l’autophagie.

RÉSULTATS:

Le lait de chamelle a considérablement réduit la prolifération, la viabilité ainsi que la migration des deux cellules. L’accumulation de protéine LC3-II ainsi que la réduction de l’expression de p62 et Atg 5-12, les protéines d’autophagie impliquaient l’induction de l’autophagie. Le (GFP) -LC3 puncta détecté par microscopie confocale a confirmé la formation d’autophagosomes en réponse au traitement au lait de chamelle.

CONCLUSION:

Le lait de chamelle a exercé des effets antiprolifératifs sur le HCT 116 colorectal humain et les cellules cancéreuses du sein MCF-7 en induisant l’autophagie.

Source: www.ncbi.nlm.nih.gov US NATIONAL LIBRARY OF MEDECINE