logo camel-idee lait de chamelle camel milk 250

LAIT DE CHAMELLE

COMPLÉMENT ALIMENTAIRE ET COSMÈTIQUE

livraison lait de chamelle camel milk camel-ideepartout dans le monde
Lait et vitamine D

Lait et vitamine D

Lait de chamelle vitamine D

 

Le lait de chamelle contient un taux important de vitamine D, à quoi sert cette vitamine ?

Indications

À la fois vitamine et prohormone, la vitamine D est vitale pour la santé des os et des dents. En effet, elle joue un rôle essentiel dans le métabolisme du calcium dans l’organisme. Elle régularise le taux de calcium sanguin en améliorant l’absorption intestinale de ce minéral, tout en minimisant son élimination par l’urine. Elle participe aussi à la déposition et au retrait de calcium des os, selon les besoins de l’organisme. « Calciférol », un des autres noms de la vitamine D, vient du latin et signifie d’ailleurs « qui porte le calcium ».

Vitamine D : tout comprendre en 2 min

blank

On a aussi appelé la vitamine D « vitamine antirachitique » parce que le rachitisme, un trouble de la croissance, est causé par une carence en vitamine D. En Amérique du Nord, ainsi que dans plusieurs pays industrialisés, on ajoute systématiquement de faibles quantités de vitamine D au lait et à la margarine dans le but de prévenir cette maladie.

La vitamine D comprend en fait un ensemble de substances liposolubles qu’on nomme parfois provitamines D. Ces provitamines comprennent notamment l’ergocalciférol (D2 – forme végétale) et le cholécalciférol (D3 – forme animale). L’organisme les transforme en partie en calcitriol (sous forme hormonale), le composé qui engendre la majorité des effets bénéfiques. Le calcitriol contrôle aussi de nombreux gènes qui régulent, par exemple, la prolifération et la différenciation cellulaires et la sécrétion d’insuline9. Il est donc de plus en plus évident que la vitamine D joue un rôle qui va bien au-delà de la santé des os et des dents.

L’organisme peut synthétiser directement la vitamine D par la peau, ce qui explique pourquoi on ne peut la considérer strictement ou purement comme une vitamine. Sous l’effet des rayons ultraviolets du soleil (d’où le nom de « vitamine soleil »), notre corps produit le cholécalciférol (vitamine D3) qui après un passage au foie puis au rein prend sa forme active (calcitriol).

La vitamine D représente un cas à part parmi les nutriments et les médicaments. En effet, elle peut s’accumuler dans les graisses et le foie où elle est mise en réserve. En fonction des besoins de l’organisme, elle peut être métabolisée et remise en circulation.

Carence en vitamine D

  • Les autorités médicales du Canada et des États-Unis ont fixé le taux sanguin de vitamine D adéquat pour une bonne santé osseuse à 50 nanomoles par litre (nmol/l). Selon des données colligées par Santé Canada, 90 % des Canadiens de 6 ans à 79 ans atteignent ce taux et seulement 4 % sont en carence. Ces données sont toutefois fortement contestées par de nombreux experts . La plus récente étude canadienne a même établi que 25 % de la population a un taux sanguin de vitamine D inférieur à 50 nmol/l en hiver. Chez les personnes ne prenant pas de supplément de vitamine D, 37 % présentent un taux hivernal inférieur à 50 nmol/l. Cette proportion double chez les Canadiens qui ont la peau foncée. Cette étude a porté sur 5 306 personnes de 6 ans à 79 ans vivant un peu partout au Canada. Plusieurs enquêtes ont été effectuées au Québec, au Canada et en Europe. Les résultats ont clairement établi qu’une proportion importante de la population vivant sous des latitudes nordiques est carencée en vitamine D, lorsque le taux sanguin minimal est fixé à
  • 75 nmol/l14-18.

Une trop faible exposition au soleil

Une trop faible exposition au soleil peut causer une carence en vitamine D. C’est souvent le cas l’hiver, sous certaines latitudes, ou pour les personnes qui n’exposent pas régulièrement leur peau au soleil pour une raison ou une autre (grands malades, invalides, personnes âgées, etc.).

Le fait de suivre trop scrupuleusement les conseils relatifs au cancer de la peau en évitant complètement le soleil ou en utilisant systématiquement de la crème solaire contribue à une carence en vitamine D dans la population.

  • Les végétaliens
  • Les végétaliens, qui ne consomment ni viande, ni poisson, ni œufs, ni produits laitiers, sont à risque de carence, car leur alimentation fournit peu de vitamine D.

Divers

  • Certains troubles d’absorption intestinale, de même que certaines maladies, comme la mucoviscidose (fibrose kystique) ou la maladie cœliaque, peuvent entraîner un déficit en vitamine D.
  • Il semble que la capacité de l’organisme à absorber ou à synthétiser la vitamine D diminue avec l’âge.
  • Les pédiatres recommandent souvent la supplémentation pour les nourrissons alimentés exclusivement au sein puisque le lait maternel renferme très peu de vitamine D.
  • Chez les enfants, la carence en vitamine D entraîne le rachitisme. Celui-ci se caractérise par des retards du développement moteur et de la croissance, le défaut des fontanelles à se fermer et à se souder, une mauvaise constitution osseuse et des troubles du sommeil. Cette maladie correspond à l’ostéomalacie chez l’adulte. Elle se manifeste alors par une déminéralisation osseuse, de la diarrhée, de la nervosité et des sensations de brûlure dans la bouche et la gorge.
  • Selon les récentes recommandations de l’Endocrine Society, les personnes souffrant d’obésité ont des besoins accrus en vitamine D, car la graisse corporelle séquestre une partie de la vitamine D, l’empêchant ainsi de circuler dans le sang. Un apport de 6 000 à 10 000 UI par jour est recommandé pour les adultes obèses

La vitamine D pour la prévention de maladies

Prévention du diabètede type 1.

Plusieurs études cas témoins ont montré qu’une supplémentation en vitamine D durant la grossesse et la petite enfance est associée à un risque moindre de cette maladie65,66. Et un essai clinique récent indique qu’une supplémentation en vitamine D (4 000 UI par jour) a eu un effet bénéfique sur le contrôle de la glycémie chez des personnes atteintes de diabète de type 1

Prévention du diabète de type 2.

On pense que la vitamine D joue un rôle important dans cette maladie, car elle influence la sécrétion d’insuline et la résistance à l’insuline, ainsi que l’inflammation82. Les données épidémiologiques sont nombreuses, mais pas toujours concluantes en ce qui concerne un lien entre un faible taux sanguin de vitamine D et une incidence accrue de diabète de type 2. On dispose de données cliniques, mais elles ne permettent pas de conclure. En effet, selon une synthèse systématique publiée en 2010, elles proviennent d’essais comptant peu de sujets ou d’essais dont le premier objectif était de vérifier l’effet de la vitamine D sur la santé osseuse65.

Prévention de certaines maladies auto-immunes.

La forme active de la vitamine D possède une action immunomodulatrice. Elle pourrait donc jouer un rôle important dans les cas de maladies auto-immunes, comme la sclérose en plaques59,60, l’arthrite rhumatoïde et les maladies inflammatoires de l’intestin61-64. Ce rôle est confirmé par des données épidémiologiques

Prévention des troubles cardiovasculaires.

La vitamine D joue plusieurs rôles importants au chapitre de la santé cardiovasculaire : réduction de l’inflammation, de la calcification des vaisseaux, et de la tension artérielle68, par exemple. Plusieurs synthèses des données épidémiologiques concluent qu’il existe un lien entre un faible taux de vitamine D dans le sang et un risque accru de maladies cardiovasculaires. Les auteurs ne sont pas d’accord sur la solidité de ce lien, certains le jugeant robuste68-71 d’autres, plus faible72-74.

Au cours d’un essai avec placebo, la prise quotidienne de 2 000 UI de vitamine D durant 16 semaines a réduit le durcissement artériel (facteur de risque pour l’hypertension, notamment) chez des adolescents de couleur noire75. Un point qui a été confirmé par une étude d’observation présentée en avril 2011 au congrès annuel de l’American College of Cardiology96. Les auteurs de cette étude, menée auprès de 554 sujets, ont constaté qu’un faible apport en vitamine D était systématiquement associé à des symptômes de dysfonctionnement vasculaire. Plus précisément, les artères perdaient leur capacité à se dilater convenablement lorsque le taux sanguin de vitamine D baissait sous la valeur de 75 nmol/l.

Source: .passeportsante.net

blank

Lait de chamelle et vitamine D

Le lait de chamelle contient un taux important de vitamine D, 3%.

La consommation de lait de chamelle est un moyen naturel d’apport de vitamines D dans le corps.

Il est donc inutile de trop s’exposer au soleil au risque de développer un cancer de la peau, quand il suffit de consommer régulièrement du lait de chamelle pour avoir un taux de vitamine D amplement suffisant pour le corps.

Le lait de chamelle apporte bien plus que de la vitamine D, et ses bienfaits pour la santé sont bien plus importants et variés.

Découvrir les bienfaits du lait de chamelle ici