Le Sport et le LDC

Le Sport et le LDC

Sport et lait de chamelle

Le rôle des protéines dans le corps du sportif

Les protéines sont de grosses molécules composées d’un assemblage précis d’acides aminés. L’organisme ne dispose pas de stock en acides aminés, les besoins sont donc permanents. En cas de manque, l’organisme ainsi que le muscle puiseront dans les réserves afin de maintenir les fonctions vitales.

Ainsi, les protéines sont essentielles car elles favorisent la croissance de la masse musculaire, notamment dans le cadre d’une activité physique intense, et réparent les tissus musculaires endommagés. C’est pourquoi, la consommation de protéines chez les sportifs est particulièrement importante.

Quelle quantité de protéines doit on prendre au quotidien

Chez le sportif, l’apport de protéine est nécessaire pour une bonne structure musculaire. Selon le type d’efforts du sportif, les besoins en protéines peuvent être différents :

– Pour un sportif d’endurance, l’apport de protéines recommandé est de 1,5 à 1,7kg par jour. Les efforts de longue durée sont susceptibles d’altérer les muscles et les tendons. Les protéines vont jouer un rôle dans la régénération des tissus musculaires et ainsi améliorer la récupération du sportif.

– Pour les sportifs de force, l’apport de protéines recommandées est de 1 à 1,2kg / jour et pour un sportif qui a un objectif de prise de masse musculaire, le taux recommandé est de 2 à 2,5 kg par jour (sans dépasser 6 mois/an, et accompagné d’un suivi médical). Les efforts de force vont sollicités les muscles de manière intense, sur une courte durée. L’apport de protéines en quantité suffisante permettra d’assurer une bonne récupération du sportif.

L’apport en protéines au cours d’une journée est couvert par l’alimentation courante. Lors d’une prise supplémentaire de protéines en vue d’un développement musculaire ou d’une bonne récupération, les sportifs peuvent se faire aider par des poudres protéinées.

Cependant au moins 2/3 des apports protéiques doivent être couverts par les aliments courants, le reste par des suppléments mais pas plus de 1g / kg de poids corporel / jour sous forme de protéines de haute valeur biologique. L’apport de glucides et d’eau doit également être suffisant.

Source : conseilsport.decathlon.fr

Le lait de chamelle est l’apport en protéines nécessaire :

Le lait de chamelle contient un taux très élevé de protéines et de bien d’autres éléments essentiels aux sportifs.

 

Sport, protéines

Sport, protéines

Sport, protéines et lait de chamelle

Protéines

Qu’il s’agisse de courir des sprints, de nager sur de longues distances ou de soulever des poids, les athlètes dépensent plus d’énergie que la personne moyenne et leur corps a besoin de nutriments supplémentaires pour se remettre d’une activité physique intense. Les protéines jouent un rôle important dans le régime alimentaire d’un athlète car elles aident à réparer et à renforcer les tissus musculaires. Les régimes riches en protéines sont populaires parmi les athlètes, en particulier ceux qui recherchent un physique plus mince et plus défini. Mais combien de protéines est nécessaire ?

Alors que les protéines sont essentielles à la construction de la masse musculaire, plus n’est pas nécessairement mieux. Le simple fait de manger de grandes quantités de protéines maigres n’équivaut pas à un corps tonique.

Lors de la détermination des besoins en protéines des athlètes, il est important d’examiner les habitudes alimentaires globales de l’athlète. Les athlètes qui consomment suffisamment de glucides et de graisses finissent par utiliser moins de protéines comme énergie que ceux qui consomment une plus grande quantité de protéines. Cela signifie que les protéines peuvent contribuer à la construction et au maintien de la masse maigre. Les athlètes doivent s’assurer qu’ils répondent également aux besoins en glucides et en matières grasses, et pas seulement en protéines.

Activité

La croissance musculaire ne se produit que lorsque l’exercice et la nutrition sont combinés.

Par exemple, la recherche a montré que le moment de l’apport en protéines joue un rôle. Manger des protéines de haute qualité (comme de la viande, du poisson, des œufs, des produits laitiers ou du soja) dans les deux heures suivant l’exercice – seul ou avec un hydrate de carbone – améliore la réparation et la croissance musculaires.

La durée et l’intensité de l’activité sont également des facteurs en ce qui concerne les besoins en protéines.

Les besoins en énergie et en protéines varient selon que les athlètes s’entraînent ou participent à des compétitions, s’ils sont des athlètes expérimentés, sont engagés dans des entraînements à haute fréquence ou participent à de nouveaux programmes d’entraînement.

blank

Recommandations

Bien que les besoins en protéines des athlètes soient plus importants que ceux des non-athlètes, ils ne sont pas aussi élevés qu’on le pense généralement. L’Académie de nutrition et de diététique, les diététistes du Canada et l’American College of Sports Medicine recommandent 1,2 à 2,0 grammes de protéines par kilogramme de poids corporel par jour pour les athlètes, selon l’entraînement. L’apport en protéines doit être espacé tout au long de la journée et après les entraînements.

Des poudres et des suppléments sont-ils nécessaires?

La plupart des athlètes peuvent obtenir la quantité recommandée de protéines uniquement par la nourriture, sans utiliser de suppléments. Les poudres de protéines et les suppléments sont excellents pour la commodité, mais ne sont pas nécessaires, même pour les performances athlétiques d’élite. Par exemple, les poudres de protéines peuvent être utiles lorsque les athlètes ont besoin de protéines immédiatement après une séance d’entraînement et n’ont pas le temps de prendre un repas.

Source: eatright.org

1 doypack de lait de chamelle en poudre camel idee cameliane

Le lait de chamelle un excellent apport important en protéines, naturel

Avec des niveaux élevés, de protéines mais aussi de fer et de vitamine C et moins de matières grasses, voici quelques autres avantages merveilleux pour la santé à consommer du lait de chamelle:

Aide contre le diabète. …

Renforce le système immunitaire

Favorise la croissance et le développement. …

Améliore la circulation sanguine. …

Favorise la santé de votre cœur.

Sport et Protéines

Sport et Protéines

blank
En général un apport nutritionnel équilibré et « ordinaire » est suffisant pour satisfaire le besoin en protéines mais les végétariens, les sports à catégories de poids, les sports ou pratiques nécessitants une force musculaire ou certains sports d’endurance ont besoin d’un apport complémentaire.

La pratique d’un sport et plus généralement le mouvement augmente les dépenses énergétiques et aussi les besoins en protéines.

L’équilibre de la balance énergétiques est à la base du principe même des régimes qui occasionnent des troubles endocriniens non négligeables dont les principales conséquences sont l’aménorrhée chez les sportives et des fragilisations musculaires et sur la fertilité par la baisse de production de testostérone chez les sportifs.

L’effort est donc un ennemi des protéines musculaires mais heureusement la phase de récupération est celle de la reconstruction et de la réparation en reconstituant le stock de protéines musculaires. Pendant cette phase notre corps a donc besoin de protéines!

Mais attention les protéines n’ont pas toutes le même intérêt nutritionnel ainsi les protéines animales sont préférentiellement utilisées par les muscles.

Les bons effets des protéines :

  • Développement de la masse musculaire

  • Meilleure adaptation à l’effort

  • Bonne force musculaire

  • Silhouette en conformité avec votre rapport poids /taille

  • Amélioration de la mobilisation des potentiels énergétiques

Source: www.irbms.com

Quelle quantité de protéinées ? du sport de haut niveau à l’activité physique de loisir…

Il est difficile d’établir des apports conseillés en protéine. Ceux-ci sont dépendant de nombreux facteurs tels que le niveau et le type de pratique physique, l’âge, l’hydratation, l’apport énergétique et le statut hydrique.

Les apports recommandés sont :

>>>Maitre mot : tenir compte de la pratique

Chez les pratiquants d’activité physique de loisir*, différent peu de ceux de la population générale. Ils sont de l’ordre de 0,8 à 1,1 g/Kg/jour et sont couverts par 1 à 2 portions quotidiennes de viande, d’œuf ou de produits de la pêche, ce qui représente 8 à 12% des apports énergétiques quotidiens. L’augmentation du niveau de pratique peut toutefois justifier des apports équivalents à ceux des sportifs.

Dans les disciplines d’endurance, les besoins sont de l’ordre de 1 à 1,2 g/Kg/jour, pouvant s’élever jusqu’à 1,4 g/Kg/jour chez les sportifs de haut niveau. En pratique deux rations protéinées (produits carnés, produits de la pêche, œufs…) chaque jour d’entraînement suffisent pour atteindre cette quantité dans le cadre d’une alimentation diversifiée.

Dans les disciplines de force ces besoins protéinés sont de 1,3 à 1,5 g/Kg/jour. Ils sont légèrement augmentés dans le cadre d’une recherche de prise de masse musculaire jusqu’à 2 g/Kg/jour voire 2,5 g/kg/jour selon les auteurs. Cela représente concrètement un apport protéiné à chaque repas, renforcé éventuellement par une collation protéinée en récupération des séances d’entraînement.

  • Source: www.irbms.com

blank
Astuce camel-idee

Le lait de chamelle une solution pour un apport de protéines naturelles et encore plus de bienfaits. En savoir plus ici