blank

LAIT DE CHAMELLE

COMPLÉMENT ALIMENTAIRE ET COSMÈTIQUE

Nomades et skippers

Nomades et skippers

Nomades du desert et skippers, 2 mondes si différents ?

Deux mondes qui à première vue tout oppose

Les uns vivent sans avoir suivi les évolutions technologiques d’aujourd’hui, les autres vivent avec les technologies de demain, et pourtant leur mode de vie est bien plus semblable qu’il n’y paraît. Chacun d’eux est se retrouve seul, sans aucun confort, évolue dans des territoires sans ressources alimentaires et des conditions météorologiques extrêmes.

skipper en course lait de chamelle

« Les navigateurs

Les navigateurs ont besoin de beaucoup d’énergie. L’alimentation est donc pour eux un point crucial. Bien étudiée, elle va leur permettre d’être au top de leur forme et de maintenir leur vigilance. Préparer les rations quotidiennes n’est toutefois pasaisé du fait des contraintes de conservation et de poids.

Estimation des besoins énergétiques des navigateurs.

Plusieurs auteurs ont estimés la dépense énergétique de navigateurs lors de courses transatlantique en solitaire ou en équipage.

Les résultats varient de 3200 kcal à 4700 kcal en moyenne, sur la durée totale de la course. Certains jours, la demande énergétique peut être beaucoup plus élevée. Par ailleurs, la dépense énergétique varie suivant si le navigateur navigue seul ou en équipage, le climat, les conditions de navigation, le poste occupé, l’organisation de l’équipe etc ….

Quelle alimentation pour un navigateur?

Comme tout sportif de haut niveau, l’alimentation d’un navigateur doit se composer principalement de glucides complexes, le glucose étant le principal substrat pour la fourniture d’énergie. Ce pendant, il ne doit pas négliger l’apport de protéines, pour limiter la fonte de la masse maigre, et d’acides gras essentiels.

Les contraintes liées à la navigation sont énormes tant pour la conservation et la préparation des aliments que pour le poids. Le choix des navigateurs se porte donc souvent vers des aliments lyophilisés, faciles à préparer.

L’hydratation est primordiale. Elle doit être régulière et se fait souvent par une boisson de l’effort à base de glucides type glucose ou fructose.

Impact de l’alimentation sur la vigilance

Lors d’étude réalisée en condition de navigation réelle, il a été montré que l’ingestion

d’un repas glucidique diminue la vigilance, notamment si la personne se trouve déjà en dette de sommeil.

Ainsi, l’absorption de glucides augmenterait la tendance à la somnolence. Pour cette raison, les apports de glucides seront favorisés avant les périodes de sommeil, pour faciliter l’endormissement.Pendant les périodes intenses, nécessitant une bonne concentration, les navigateurs auront tout intérêt à éviter la prise de sucres simples, induisant un pic d’insuline.

Par contre, ils pourront manger des collations riches en protéines, qui favoriseraient la vigilance. »

Source: dietetiquesportive.com

nomade dans le desert lait de chamelle

Les nomades du désert

« Les Bédouins connaissent parfaitement le désert

Dans ce climat hostile, où l’eau régit leur quotidien, les Bédouins ont été forcés de s’adapter. Dans le Sahara, la température peut monter au-dessus de 50 °C. Un jour ou deux sans eau tueraient n’importe qui. Dans cet environnement rude, les Touaregs ont appris à se servir de tous leur sens pour survivre. À l’abri du ciel dans un désert de sable immense, ils se repèrent sans boussole, ni GPS et savent parfaitement où ils vont.

Ils ont choisi une alimentation adaptée

Si vous avez l’occasion de partager un repas avec eux, vous serez surpris de déguster un repas élaboré sorti de nulle part. Les Bédouins mangent léger, car la chaleur ne facilite pas la digestion. Ils privilégient les aliments riches en fibre et qui contiennent de l’eau comme des légumes ou la soupe. Ils boivent du lait de chamelle pratiquement à chaque repas et le transforment en yaourt ou en beurre. Un repas peut aussi être accompagné de riz, de pain sans levain, de dattes, mais la viande est réservée pour des événements ponctuels. La préparation du thé accompagne différents moments de la journée et est toujours propice à l’échange et à la conversation. Les femmes s’invitent les unes chez les autres pour travailler la laine, et réciter des poèmes autour du thé. Le thé est aussi un bon moyen pour combattre la chaleur. « 

Source: odysway.com

Plus qu’un aliment, un élément essentiel de survie.

Sans le lait de chamelle les nomades n’auraient pas pu survivre,

Il est très probable que les navigateurs utilisent maintenant le lait de chamelle dans leur alimentation quotidienne et cela pour les mêmes raisons que les nomades. Les très nombreux bienfaits du lait de chamelle sont maintenant prouvés et il est facile aujourd’hui de s’en procurer partout en France, grâce à la société Camel-Idée qui au delà de l’aspect commercial a fait connaître en France et au-delà des frontières les bienfaits du lait de chamelle.