Intolérants au lactose ?

Intolérants au lactose ?

Combien de Français sont intolérants au lactose ?

 

Tous les bébés digèrent le lactose grâce à une enzyme appelée lactase. Mais en grandissant, l’activité de leur lactase diminue de 75 à 90% dans l’espèce humaine parce qu’elle est inutile à l’aune de l’évolution, nos ancêtres ne consommant plus aucun lait après le sevrage. Cependant, les descendants des peuples d’éleveurs du néolithique (Europe du Nord, Caucase, Peulhs, Masaïs, etc…) ont, il y a 5000 ans environ, développé des mutations génétiques qui maintiennent la lactase en activité même à l’âge adulte. Aujourd’hui, seules ces populations, minoritaires dans l’espèce humaine peuvent digérer le lactose du lait après l’enfance.

Combien sont ces mutants ? On estime qu’ils représentent 25 à 30% des habitants de la planète, surtout en Europe du Nord et Europe centrale, en Amérique du Nord, Australie… En France, on les rencontre principalement dans le nord du pays. Plus on va vers le sud, plus la non-persistance de la lactase est la règle ; c’est aussi le cas pour les populations d’origine africaine ou asiatique.

L’industrie laitière minimise systématiquement aussi bien la prévalence de l’intolérance au lactose que ses manifestations. Son leitmotiv depuis des années, c’est que seuls 6 à 10% des Français ne tolèrent pas le lactose, d’où ces chiffres dans Les Echos. Ils sont bien évidemment faux.

En effet, la non-persistance de la lactase (intolérance au lactose) varie en Europe selon un gradient nord-sud et ouest-est. Elle est d’environ 10% en Suède, 18% en Finlande, 15% en Allemagne et en Grande-Bretagne, 15-20% en Autriche, 20% dans le nord de l’Italie, plus de 80% en Sardaigne, 55% dans les Balkans. En France, elle est d’environ 17% dans le nord et 65% dans le sud, soit au final environ 41% de la population.

Mais ne comptez pas sur l’industrie laitière pour l’ébruiter…

Source: lanutrition.fr  de Vrese M, Stegelmann A, Richter B, Fenselau S, Laue C, Schrezenmeir J.Probiotics–compensation for lactase insufficiency. Am J Clin Nutr. 2001 Feb;73(2Suppl):421S-429S. Review. PubMed PMID: 11157352.

Intolérants au lactose

Intolérants au lactose

“Le patient souffre du diabète,avec un
taux de glycémie assez élevé;actuellement,après avoir
utilisé le lait de chamelle,on a remarqué que celui-ci se
régularise .
D’après un document vu sur internet,”le produit contient
5 fois plus de vitamine C que le lait de vache,moins de
gras,de l’INSULINE,moins de lactose et plus,ce qui en
fait une bonne option pour les diabétiques et les
intolérants au lactose”.”

Dr Pierre F.

Enfants allergiques

Enfants allergiques

Enfants allergiques au lactose, une potentielle alternative

Lait de chamelle : une alternative possible pour les enfants allergiques au lait de vache ?

L’allergie à la protéine de lait de vache (CwMPA) est l’allergie de la nourriture la plus commune pendant la première enfance et sa thérapie est l’élimination des protéines de lait de vache (CwMP) du régime et de l’introduction de formules alternatives.

Vers une évidence à l’utilisation clinique du lait de chamelle

VOICI L’ÉTUDE !

Le but de cette étude était de déterminer l’entité de la sensibilisation croisée entre CM et CwM chez les enfants atteints de CwMPA.

MÉTHODES:

Cette étude prospective a été réalisée chez des enfants atteints de CwMPA. Nous avons évalué les tests cutanés (SPT) pour CwM, CwMP (alpha-lactalbumine-ALA, bêta-lactoglobuline-BLG et caséine-CAS) et CM et les niveaux sériques de CwM, ALA, BLG, CAS-sIgE.

RÉSULTATS:

67 enfants atteints de CwMPA ont été inclus dans cette étude: Vingt et un ont obtenu un SPT + en CM. Les diamètres de papule moyens vers CwM, ALA, BLG et CAS bruts se sont révélés significativement plus importants dans le groupe CM SPT + que dans le groupe CM SPT (valeur p <0,02). De même, les titres moyens d’IgE contre CwM, ALA et CAS étaient significativement plus élevés dans le groupe CM SPT + que dans le groupe CM SPT (valeur p <0,01). Le diamètre moyen de la papule vers CwM brut était significativement plus grand que celui vers CM (p <0,0001).

CONCLUSION:

En résumé, cette étude confirme la présence d’une sensibilisation croisée entre CwM et CM qui reste cependant plus faible par rapport à d’autres laits de mammifères. Les petits papules au SPT vers les antigènes CwM avec des titres IgE faibles contre eux pourraient fonctionner comme des prédicteurs dans la sélection des patients qui devraient avoir un CM SPT négatif et pourraient ensuite être nourris avec du CM avec des risques plus faibles de réactions allergiques. pourrait être nourri avec CM avec des risques plus faibles de réactions allergiques.

Lait de chamelle : une alternative possible pour les enfants allergiques au lait de vache ?

Source: www.ncbi.nlm.nih.gov US NATIONAL LIBRARY OF MEDECINE