blank

LAIT DE CHAMELLE

COMPLÉMENT ALIMENTAIRE ET COSMÈTIQUE

Grossesse sereine

Grossesse sereine

Le lait de chamelle aliment idéal pour les femmes enceintes !

Vous avez un petit miracle en vous et vous vous inquiétez constamment de son bien-être.
Vous voulez naturellement que votre bébé ait les meilleures conditions de développement.
Voici une solution simple pour mettre tous les atouts de votre coté pendant votre grossesse, le lait de chamelle, il permet:
D’avoir une grossesse plus saine grâce à la teneur élevée d’acide folique contenue dans le lait de chamelle
De renforcer vos os pendant la grossesse.
De ne pas laisser pas les infections vous déranger pendant votre grossesse.
Et plus encore,
Le lait de chamelle pourrait soulager la constipation pendant la grossesse

Le lait de chamelle pourrait modérer fortement le diabète gestationnel

femme-enceinte-ombre-lait-de-chamelle-camel-idee-1

Les besoins nutritionnels de la femme enceinte

Les apports nutritionnels conseillés en protéines

Les protéines contribuent :

  • Au développement du fœtus ;

  • À la formation des annexes embryonnaires ;

  • À l’augmentation du volume sanguin.

Les apports recommandés sont alors de 60 à 70g/j pendant la grossesse.

Il est recommandé de consommer la viande, du poisson ou des œufs 1 à 2 fois par jour car ils sont sources d’acides aminés indispensables.

Les apports nutritionnels conseillés en glucides

Le glucose est la source essentielle d’énergie pour les tissus fœtaux. Il est cependant indispensable que la ration glucidique ne soit jamais inférieur à 250g par jour en privilégient les glucides complexes (les pâtes, le riz par exemple) car il a été démontré qu’un régime pauvre en glucides accroît le risque d’hypotrophie fœtale. Le petit déjeuner notamment doit comporter des glucides lents (féculents par exemple) à raison de 40 à 50g car les risques d’hypoglycémie sont très importants après le jeûne nocturne.

Les apports nutritionnels conseillés en lipides

Les lipides, en plus de leur rôle énergétique, assurent le transport des vitamines liposolubles (A,D,E et K)et interviennent dans la constitution des membranes cellulaires.

Les matières grasses ne sont pas tous nocives pour la santé. Certaines sont important pendant la grossesse tel que l’oméga 3 et 6 vu que le corps humains ne les produit pas, c’est pour ça qu’il faut les consommer quotidiennement en petite quantité. On trouve l’oméga 6 dans les huiles végétales comme l’huile de maïs, de tournesol, d’argan… et l’oméga 3 dans l’huile de colza, de noix, de soja et dans certains type de poissons comme le saumon, le maquereau, la sardine….

Il faut privilégier les lipides d’origine végétale qui sont plus riche en acides gras insaturés par rapport aux lipides d’origine animale qui sont plus riches en acides gras saturés et cholestérol athérogènes.

Il est conseillé de lire les ingrédients et les valeurs nutritionnels de chaque produit alimentaire avant de le consommer, et faire attention à la nature des lipides, et choisir les aliments qui contiennent moins de lipides et de sucre.

Les apports en fibres

Comme pour la population générale, l’apport quotidien recommandé en fibres est de 25g minimum à 30g optimum par jour. La constipation est un des désagréments les plus fréquents lors de la grossesse, en raison d’une paresse des muscles intestinaux. En réponse à cela, le premier réflexe est d’augmenter sa consommation d’eau et de fibres pour régulariser le transit.

Les fibres permettent par ailleurs le contrôle de la glycémie : les femmes enceintes sécrétant de plus grandes quantités d’insuline, sont sujettes aux hypoglycémies. La présence de fibres ralentit la digestion des aliments ainsi que la vidange de l’estomac. Les fibres permettent donc de réduire la montée de la glycémie. Ceci évitera les hypoglycémies réactionnelles, fringales, malaises, envie de sucré…

Les besoins en calcium

Les apports recommandés sont de 1200mg/j pendant la grossesse pour couvrir les besoins liés à la mère, à la minéralisation osseuse du fœtus. En plus de ces rôles, il protège la femme enceinte :

  • Du risque d’hypertension artérielle et de ses graves complications ;

  • Des crises d’éclampsie ;

  • Du risque de dépression du post-partum.

C’est pourquoi les femmes enceintes doivent consommer des produits laitiers si elles ne le font pas ou pas suffisamment. Si elles ne les aiment pas cela leur conseiller des eaux minérales riches en calcium et des aliments courants riches en calcium (fruits et légumes).

Les besoins en fer

Au cours de la grossesse une augmentation des besoins de l’ordre de 600mg apparait du fait de l’élévation de la masse sanguine, de la croissance fœtale et du développement placentaire.

L’anémie par carence martiale en début de grossesse augmente le risque de :

  • Prématurité;

  • Mortalité périnatale;

  • Hypotrophie fœtale.

Il est conseillé de dépister et traiter les femmes à risque (anémie en début de grossesse, adolescentes, grossesses rapprochés).

Dans tous les cas la femme enceinte doit consommer d’aliments riches en fer tel que la viande, les poissons, les œufs, les légumes secs, les fruits secs et oléagineux, les épinards) ainsi que celle des aliments enrichis en fer.

Les besoins en autre minéraux et oligo-éléments

Iode : il faut consommer des aliments riches en iode (lait et produits laitiers, poissons et crustacés, œufs) et utiliser du sel iodé.

Magnésium : les principales sources sont le chocolat, les légumes et les fruits secs, les produits céréaliers, certaine eaux de boissons, la viande et le lait.

Zinc : une alimentation équilibrée riche en protéines animales (viandes, poissons, et produits laitiers) suffit pour couvrir les besoins.

Les apports hydriques

L’eau participe aux modifications physiologiques de la grossesse, telles que :

  • L’augmentation de la masse sanguine;

  • La constitution des tissus fœtaux et du liquide amniotique.

Un bon apport hydrique :

  • Réduit les risques d’infection urinaire et de constipation ;

  • Permet de faire face aux pertes dues à la respiration et à la transpiration.

2,5 litres d’eau par jour sont nécessaires pendant la grossesse dont 1,5 litre fournit par les boissons (eaux, lait…), le reste par les aliments.

femme enceinte lait de chamelle camel-idee

Conclusion

La composition du lait de chamelle riche en protéines, en vitamines, en calcium et en fer, est l’aliment qui correspond le mieux aux besoins des femmes enceintes, et permettra au fœtus de se développer dans les meilleures conditions tout en assurant un bien-être optimale aux futures mamans

Grossesse et lait …

Grossesse et lait …

Le Lait de Chamelle et la grossesse

L’IMPORTANCE DU CALCIUM DURANT LA GROSSESSE

Le rôle du calcium pendant la grossesse

Etant à la base de l’élaboration des os et des dents, le calcium est très important pour votre bébé. Associé à la vitamine D, il se fixe sur les os et favorise ainsi la construction d’un squelette solide. Selon Isabelle Lauras, diététicienne, « les besoins d’une femme augmentent de 100 mg pendant la grossesse, passant ainsi de 900 mg à 1 g par jour » 2. De plus, les besoins en calcium de votre bébé sont plus importants en fin de grossesse. Effectivement, durant le troisième trimestre, votre enfant en « fixe près de 200 mg par jour ! « , précise la spécialiste 2. C’est en effet une période où ses os se développent particulièrement et où il grandit énormément.

Enfin, selon l’Organisation Mondiale de la Santé, le calcium prévient probablement l’hypertension artérielle et ses complications pendant la grossesse 1. Il favorise également la bonne teneur en calcium du futur lait maternel. Autant de bonnes raisons pour ne pas en manquer !

Source Doctissimo

Comment couvrir les besoins en calcium au quotidien

Pour assurer un bon développement de bébé, l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) recommande de consommer chaque jour 1 g (1 000 mg) de calcium au minimum, au moins au troisième trimestre de grossesse 3. Les aliments riches en calcium doivent donc dans l’idéal être présents à tous les repas. Par exemple, un bol de lait au petit déjeuner (250 ml) couvre près d’un tiers de vos besoins journaliers !

Normalement, une alimentation équilibrée suffit à couvrir vos besoins. Il n’y a donc pas de raison de prendre de suppléments. Mais en cas de doute, n’hésitez pas à consulter votre médecin. Il saura vous renseigner.

En cas de carence en calcium, le risque est pour la future maman. Si vos besoins quotidiens ne sont pas couverts par votre alimentation, votre organisme va puiser dans vos réserves ce dont il a besoin pour le développement et la croissance de votre bébé. Vous risquez donc un problème de décalcification osseuse.

Source Doctissimo

blank