LDC et Petit déjeuner

LDC et Petit déjeuner

Bientôt du lait de chamelle au petit déjeuner ?

Le lait de chamelle constitue la principale ressource alimentaire des peuples nomades du Maghreb, qui le consomment cru ou fermenté. Mais cet aliment commence à intéresser de plus en plus les Occidentaux… Sandra Franrenet vous explique pourquoi.

Toujours en quête de nouveautés,les Californiens ont été les premiers consommateurs occidentaux à adoptere camel drink, dont le goût est légèrement plus salé que celui du lait de vache.
« Les personnes qui le dégustent pour la première fois sont d’abord surprises, car elles ne savent pas à quoi s’attendre. Puis elles me disent que, finalement, ça res-
semble au lait qu’elles prennent tous lesmatins », explique Walid Abdul-Wahab, fondateur de la Desert Farm à Los Angeles 1 .
Cela dit, ce n’est pas pour sa saveur que les Californiens se sont intéressés au lait de chamelle, mais pour ses bienfaits sur la santé.

 

Un cocktail de nutriments et d’oligo-éléments

D’après une étude tunisienne publiée en 2016 2 , le lait de chamelle contient 6 fois plus de vitamine C, presque 3 fois plus de vitamines B, au moins 2 fois plus de vitamine A et 8 fois plus de
vitamine D que le lait bovin !
Par ailleurs, le lait camelin se caractérise par des taux 11 fois plus élevés en fer 3 . Il constitue une grande source de chlorure en raison des types particuliers de
fourrage broutés par cet animal (acacia et atriplex, notamment) 4 .
On trouve encore dans sa composition de nombreux oligo-éléments ainsi que du lysozyme (protéine antimicrobienne) et des immunoglobulines. Ces anticorps sont thermorésistants : ils subsistent à 85 °C
alors qu’ils ont dispararu à une température équivalente dans le lait bovin 4 .

 

Parfait pour les intolérants au lait de vache

Les consommateurs de lait de vache sont de plus en plus exposés à des problèmes d’intolérance et d’allergies. En cause : le lactose, la caséine et la bêta-lactoglobuline
contenus dans le lait de vache. Bonne nouvelle pour les amateurs de boissons lactées : le lait de chamelle contient près de 10 fois moins de lactose
(34 g/L versus 43 g/L), 2,5 fois moins de caséine (10 versus 26) et pas de bêta-lactoglobuline. Il est donc parfaitement indiqué aux personnes intolérantes et allergiques au lait de vache 3
(notamment les jeunes enfants).

 

Il serait même recommandé contre le diabète de type 2

Des chercheurs tunisiens ont observé les variations de la glycémie sur deux groupes de chiens diabétiques 2 . Le premier recevait du lait camelin, le second
du lait bovin. Leurs résultats sont sans équivoque : le lait de chamelle a permis de réguler la glycémie moyenne dès la troisième semaine du traitement, attes- tant un effet antidiabétique.
Trois ans plus tard, en 2019, le professeur de sciences biomédicales et biostatistiques. Keith Morris (Cardiff Metropolitan University) a assuré que, in vitro, les graisses
de ce lait réduisaient l’inflammation liée aux macrophages, or l’inflammation est un facteur important de diabète de type 2.
Mais il est (beaucoup) plus cher que le lait de vache En 2019, un article de France Info avait pour titre « Lait de chamelle : le nouvel or blanc de la Chine ». On y apprenait que
deux seaux de lait étaient vendus 75 € ! Sur le site camel-idee qui propose du lait de chamelle sous toutes ses formes, il faut débourser 5,31 € pour un litre en moyenne. À titre de comparaison, on peut acheter chez Carrefour du lait de vache à moins de 1 € le litre, du lait d’amande entre 2 et 3 € le litre, du lait de riz autour de 2 € par litre…
Si le lait de chamelle est si cher, c’est parce que son coût de production est plus élevé. « La chamelle produit 4 fois moins de lait qu’une vache. Elle ne produit qu’une année sur deux parce que sa gestation est très longue (406 jours) et que la présence du chamelon est indispensable à la traite », peut-on lire sur camel-idee.com.
Ce site ne se contente d’ailleurs pas de vendre du lait de chamelle. Il commercialise également un livre de cuisine pour laisser libre cours à toutes les fantaisies culinaires !

Source: Secrets de nutrition Sandra Franrenet