logo camel-idee lait de chamelle camel milk 250

LAIT DE CHAMELLE

COMPLÉMENT ALIMENTAIRE ET COSMÈTIQUE

livraison lait de chamelle camel milk camel-ideepartout dans le monde

LE LAIT DE CHAMELLE ET LE DIABÈTE PLUS DE DÉTAILS

blank

LE LAIT DE CHAMELLE ET LE DIABÈTE PLUS DE DÉTAILS

 

Preuves expérimentales des effets thérapeutiques du lait de chamelle sur l’IDDM

 

Les patients atteints de diabète de type 1 souffrent d’hyperglycémie chronique et de dysfonctionnement des glucides, du métabolisme des graisses et des protéines.

L’effet du lait de chamelle par rapport au lait de vache sur la glycémie, les triglycérides, les taux d’alanine-amino transférase (ALT) et d’asparate amino transférase (AST) chez des rats albinos femelles en bonne santé a été étudié.

À la fin de la période d’étude, des échantillons de sang de rat ont été analysés.

Aucune différence significative dans l’activité du glucose, des triglycérides, de l’AST et de l’ALT n’a été détectée entre le groupe témoin et le groupe traité.

Mais les taux de cholestérol des rats traités au lait de vache à 100% et au lait de chamelle à 100% se sont révélés significativement inférieurs à ceux du groupe témoin.

On peut conclure de cette étude que le lait de chamelle peut être consommé en toute sécurité par des personnes non diabétiques ou en bonne santé.

Une étude visant à analyser les effets antidiabétiques du lait de chamelle chez des rats diabétiques induits par la streptozotocine en analysant les paramètres de la fonction clinique du foie et des reins a été menée.

L’administration de streptozotocine aux groupes expérimentaux de rats a entraîné des changements détectables marqués.

Les rats ont été nourris quotidiennement avec du lait de chamelle frais pendant 30 jours. Les effets du lait de chamelle sur la glycémie, les protéines sériques, l’urée sanguine, l’acide urique, la créatinine, le profil lipidique et les activités des enzymes marqueurs diagnostiques du foie et de la phosphatase alcaline (ALP) dans le plasma / sérum de contrôle et des groupes expérimentaux de rats ont été évalué.

Les résultats de cette étude ont montré que l’alimentation du lait de chamelle aux rats diabétiques réduit considérablement les niveaux de glucose sanguin, d’urée, d’acide urique et de créatinine et augmente les activités de l’albumine, le rapport albumine / globuline et restaure toutes les enzymes marqueurs de la fonction hépatique et le profil lipidique à près des niveaux de contrôle.

Les données de cette étude ont démontré que le lait de chamelle a des effets anti-hyperglycémiques et atténue les dommages hépatiques et rénaux associés au sucrite diabétique induit par la streptozotocine.
L’effet hypoglycémique du lait de chamelle par rapport aux laits de vache et de buffle chez les rats diabétiques induits par la strétozotocine a été réalisé.

Les effets des laits de chameau, de vache et de buffle sur les fonctions hépatiques et rénales des rats diabétiques par rapport à un groupe témoin et à des groupes nourris avec des laits de vache et de buffle ont également été étudiés.

L’étude a révélé que le lait de chamelle était le plus efficace pour contrôler l’hypoglycémie des rats diabétiques; il a réduit l’hyperglycémie de 49,2%, tandis que les laits de vache et de buffle ont réduit l’hyperglycémie de 11,6% et 11,1% respectivement. En outre, le lait de chamelle a amélioré les fonctions enzymatiques hépatiques de l’alanine-amino transférase et de l’aspartate amino transférase de 41 et 38% respectivement par rapport au groupe diabétique nourri au lait de vache et de bufflonne.
De plus, le lait de chamelle a montré des effets de normalisation significatifs dans l’acide urique sanguin, l’urée et la créatinine du groupe d’étude diabétique.

Les résultats de cette étude ont démontré que le lait de chamelle a un contrôle glycémique marqué et des effets positifs sur les fonctions hépatiques et rénales des sujets diabétiques. L’effet de l’insuline orale transportée par le lait de chamelle sur les patients diabétiques de type 1 en comparaison avec les besoins en injection d’insuline et le lait de chamelle seul a été étudié. Cinquante patients diabétiques de type 1 sélectionnés au hasard ont été divisés en trois groupes; A, B et C. Le groupe B en plus des soins habituels a reçu 0,5 L de lait de chamelle par jour, tandis que le groupe C en plus des soins habituels a reçu de l’insuline mélangée à 0,5 L ml de lait de chamelle par jour. Les résultats de cette étude ont montré des améliorations significatives de la glycémie à jeun, de la glycémie post-parandiale, de l’HbA1c et une réduction significative des besoins en insuline dans le groupe C recevant de l’insuline mélangée avec du lait de chamelle par rapport aux groupes A et B. était une supplémentation efficace, comme traitement d’appoint dans la gestion du diabète de type 1.

Résultats

Sites de protéolyse des protéases digestives dans différents types d’insuline de différentes espèces.

Les modèles d’insuline humaine et celles des chameaux sont essentiellement les mêmes que ceux prédits par I-TASSER.

Nous avons émis l’hypothèse que l’insuline du chameau est protégée des enzymes digestives dans l’estomac et donc absorbé dans l’intestin.

Les nombres de sites de coupures calculés pour différents types d’insuline étaient les mêmes pour l’insuline de chameau, humaine, bovine, caprine, buffle, ovine et porcine (tableau I).

Les sites de coupes préférés pour la pepsine sont Phe, Tyr, Trp et Leu. La trypsine préfère Arg et Lys à P1 tandis que la chymotrypsine clive préférentiellement à Trp, Tyr et Phe en position P1 (haute spécificité) et dans une moindre mesure à Leu, Met et His (faible spécificité).

L’insuline de chameau diffère de l’insuline humaine par quatre mutations et celle des bovins et des buffles par une seule mutation.

Aucune des mutations n’affecte la spécificité vis-à-vis des enzymes digestives.

Par conséquent, l’insuline de chameau doit être identique à l’insuline humaine, bovine, buffle, caprine, ovine et porcine en termes de sensibilité à la protéolyse.

Ainsi, lorsque l’insuline de chameau entre en contact avec les protéases de la voie digestive, elle doit être digérée comme une autre insuline de mammifère, sauf protection contraire.

blank
blank
blank
blank
blank

La présentation des propritétés et des avantages potentiels du lait de chamelle sur ce site est basée sur des recherches scientifiques, des tests en laboratoire et des expériences de consommateurs.

Ce n’est en aucun cas un avis médical