Qu’est-ce qu’un coronavirus ?

Les coronavirus, qui doivent leur nom à la forme de couronne qu’ont les protéines qui les enrobent, font partie d’une vaste famille de virus dont certains infectent différents animaux, d’autres l’homme. Ils sont susceptibles d’être à l’origine d’un large éventail de maladies. Chez l’homme, ces maladies vont du rhume banal à une infection pulmonaire sévère, responsable d’une détresse respiratoire aiguë.

Les coronavirus à l’origine d’épidémies mortelles

Sur le sujet, l’Inserm rappelle que deux épidémies mortelles sont déjà survenues au 21e siècle, impliquant des coronavirus émergents, hébergés par des animaux et soudain transmis à l’homme :

  • le SRAS-CoV (2002-2003), ou coronavirus à l’origine d’un syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), apparu en Chine : plus de 8 000 cas ont été recensés dans 30 pays et 774 personnes sont décédées (soit près de 10% de mortalité).
  • le MERS-CoV (2012-2013), ou coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient, ainsi appelé car il a été détecté pour la première fois en Arabie saoudite. 1 589 cas et 567 décès dans 26 pays ont été enregistrées (soit un taux de mortalité d’environ 30%).

La troisième épidémie mortelle est celle liée au SARS-CoV-2, apparu en Chine en décembre 2019. Les premiers cas recensés sont des personnes s’étant rendues sur un marché local, à Wuhan, dans le province de Hubei. Sur le plan virologique, le SARS-CoV-2 est très proche du SRAS-CoV, c’est pourquoi il a été placé dans la même espèce de coronavirus (suivi du chiffre 2 pour le distinguer du précédent).

Source: santemagazine.fr/

Qu’est-ce que le système immunitaire ?

Ce dernier peut se définir comme un ensemble de cellules et d’organes qui travaillent ensemble pour protéger notre organisme contre les agents pathogènes et les substances étrangères au corps.

Il doit donc être capable de reconnaître ce qui appartient au corps (le soi) et ce qui n’en fait pas partie, précise le Manuel MSD. Puis, il va lutter contre les éventuels envahisseurs : micro-organismes (bactéries, virus, champignons…), parasites, cellules cancéreuses, organes et tissus greffés.

“Votre thymus est la glande où les cellules T (les globules blancs qui combattent l’infection) sont produites, et elles commencent à s’atrophier dès la vingtaine”, explique le Dr Ross Walton, immunologiste qui développe des vaccins contre la grippe, dans une interview à CEO Magazine. Ce dernier estime que “les jeunes ont la responsabilité de rester en bonne santé, afin d’éviter de propager une infection qui pourrait tuer une personne plus vulnérable”.

Source: medisite.fr

IL EST IMPORTANT DE RENFORCER SON IMMUNITÉ

Une solution moins connue MAIS EFFICACE,

le lait de chamelle.

Le lait de chamelle renforce le système immunitaire, les protéines antimicrobiennes et antivirales ( lactoferrine, lyzozyme et immunoglobulines) et la vitamine C renforcent et stimulent le système immunitaire.

PLUS VOTRE SYSTÈME IMMUNITAIRE EST RENFORCÉ, PLUS VOTRE CORPS SERA PRÊT À AFFRONTER LES ATTAQUES EXTERNES

UNE SOLUTION NATURELLE